Espèces Rares
Collection Haute Couture
Printemps/été 2000

Présentée le 18 janvier à 19 heures au Grand Hôtel, place de l’Opéra à Paris.
« Membre invité » dans le calendrier officiel de la fédération française de la haute couture pour la première fois.

Au début des brillances mates, multicolores.
Des éphémères en cercles – toutes presque identiques, posées sur un rond de lumière, sorte de membrane, opaque et fluide, comme être en eau profonde.
Le corps détaché du sol.
Princesses amazones de dentelles acidulées comme des vapeurs dans un brouillard diamanté de paillettes.
Ondes végétales au menton d’écritures.
Visages aux indices tribaux traversés d’une comète de métal.

Les créations sont réversibles. Défilé en deux temps :
Un premier passage à l’envers puis à l’endroit, pour une partie pensée « grand soir », le vêtement devient lumière.

Broderies entièrement manuelles, des smocks, des enroulés, des plissés.
Des équilibres inattendus, la peau rentre dans la composition du vêtement.
Les pieds sont nus.

Casting by Giannie Couji and Philippe Elkoubi, chore-scenography by Michel Kéléménis, Gilda turns up the volume, Jean-Claude Gallon creates dark, bushy, smart and vegetable shocks of hair, Topolino presents natural skins tattooed with blue, green, purple, silver and golden spangles, ‘pierced nose Comets’ jewels by Agathe Saint Girons, coats of mail by Simon Azoulay.

Le magazine « L’Officiel » organise un affichage XXL dans le réseau métropolitain parisien. Mon travail est présenté à la station « Arts et Métiers ».