Amazone Urbaine
Automne/Hiver 1994/1995

Première collection, entièrement présentée à la presse et aux acheteurs en mars 1994, en appartement (boulevard de Strasbourg à Paris) chez Barnabé.

Elle évoque mon enfance, l’équitation, un vestiaire aux genoux et aux coudes déformés, une construction orientée sur les articulations avec des lignes pures.

Des chapeaux en forme de ‘bombe’ de cavalière, presque des ‘bibis’. Des bottes en lamelles de cuir usé, des pulls en shetland feutrés, tracés d’une croix en surjet noir.

Des vêtements aux dos minuscules, aux manches étroites et longues.Des chemises, des vestes, des manteaux fendus jusqu’aux reins. Des pantalons à pont pont “taille basse” et mini-jupes.

Une garde-robe aiguisée, une cavalière devenue “A Ma Zone Urbaine“. Création d’un concept “Be an Elf panoply” pour Manga parisienne clubbeuse.

La panoplie se compose d’un T-shirt de coton en trois coloris (bleu, rose et vert pâle) aux manches courtes, sérigraphié d’un centaure feminin, accompagnée d’une paire de “prothèses d’oreilles” en carton pailleté, créée par Topolino.

La collection est achetée par Bergdorf Goodman et présentée dans les vitrines de son grand magasin de NY.

Amazone Urbaine

HAUT